Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

Qu’entend-on exactement par agriculture biologique ? C’est en réalité un système de production qui respecte la santé humaine et l’environnement dans toutes ses différentes étapes, à l’exclusion de l’utilisation de tout produit chimique de synthèse et de tout organisme génétiquement modifié, afin de préserver et d’améliorer les caractéristiques du sol et de respecter les formes de vie et la biodiversité.

Dans l’agriculture biologique, le recyclage et la valorisation sont les mots d’ordre et l’utilisation de pesticides, d’herbicides, de fongicides et d’insecticides synthétiques est interdite, en les remplaçant par des engrais naturels tels que : fumier ou compost organique (issu de la décomposition des aliments).

Qu’est-ce que l’agriculture biodynamique ?

Les principes de l’agriculture biodynamique ont été établis par Rudolf Steiner, philosophe et créateur de la méthode pédagogique Waldorf. La culture biodynamique englobe de nombreux principes de la culture biologique, tels que l’interdiction d’utiliser des engrais et des pesticides d’origine chimique, mais elle se distingue par l’utilisation de préparations spéciales à base d’herbes et de minéraux, pulvérisées sur les plantes, et parce qu’elle suit les cycles lunaires tant pour les semis que pour le travail dans les champs.

La biodynamie englobe un mode de vie qui implique non seulement la terre mais aussi l’exploitation agricole et ses systèmes de vie basés sur des activités harmonieuses telles que : les phases de lune, la récupération des aliments éliminés, l’autoproduction d’engrais et l’utilisation de la rotation en culture. Un ensemble harmonieux qui relie l’homme à sa terre et à son ciel, créant un environnement idéal.

Culture biologique et biodynamique : quelles différences ?

Dans l’industrie alimentaire, l’utilisation de colorants, d’agents de conservation, d’additifs synthétiques et de procédés de conservation est interdite pour la préparation d’aliments biologiques préemballés. Par conséquent, le produit final doit être conforme aux normes de certification biologique. L’élevage d’animaux issus de l’agriculture biologique pour la production de viande de haute qualité consiste également à exclure l’utilisation d’antibiotiques et d’hormones et consiste à nourrir les animaux avec des aliments non traités chimiquement.

Des techniques anciennes telles que l' »engrais vert » ou l’utilisation d’extraits de plantes médicinales comme insecticides pour les plantes sont typiques de l’agriculture biologique. L’utilisation d’insectes pollinisateurs qui transportent le pollen d’une fleur à l’autre favorise également le développement des fruits. Les substances d’origine minérale, animale et végétale donnent ainsi lieu à un contrôle intégré pour lutter contre les infections et les maladies des plantes cultivées.

Quels sont les avantages des aliments biologiques ?

L’utilisation de cultures biologiques permet aux plantes de développer leurs défenses immunitaires naturelles, rendant ainsi les fruits et légumes plus riches et plus substantiels. L’utilisation habituelle d’aliments « biologiques » permet une meilleure qualité du sang (grâce aux antioxydants contenus) et une moindre quantité de toxines à éliminer. L’alimentation biologique, en particulier chez les enfants en pleine croissance, permet d’améliorer la qualité du sang et de réduire la pollution par les substances toxiques.

Au niveau des contrôles, il y a des entreprises qui ont développé des activités telles que des ordres d’inspection et de certification qui servent à assurer au consommateur final que ce qu’il achète et paie correspond exactement au produit pour lequel la certification biologique et biodynamique est émise.

Accueil > Bio > Que sont les agricultures biologique et biodynamique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *